Communication

Menu principal

Celui-ci est fondé sur une enquête biographique réalisée dans des villages bwa du sud-est du Mali. Loin de correspondre à une pratique sélective et un instrument de pouvoir, la polygamie apparaît, dans cette population, comme une expérience partagée par une partie importante des hommes, mais souvent à titre provisoire. Abstract Abstract Polygamy is often seen as a privilege granted to a minority of older men. This perception, based on cross-sectional data, deserves to be qualified and analysed in greater depth using longitudinal data on matrimonial practice that capture the dynamics of polygamy. Access to polygamy, its reversibility, and mating practices are examined in succession to discuss the dynamics of this institution and its evolution among the Bwa. Far from representing a selective practice and an instrument of power, polygamy is an experience shared by a large proportion of men in this population, but often on a temporary basis. Polygamy offers flexibility, providing an adjustment mechanism for the entire matrimonial system and thereby ensuring its stability. It would appear that an effective decline in polygamy will depend mainly on changes in the matrimonial rules affecting women, remarriage requirements in particular. De telles données ne sont pas fournies par les grandes enquêtes nationales, mais ont été recueillies par certaines enquêtes à petite échelle [1].

Menu de navigation

Pouvoir parentale 12a. On peut cependant apercevoir que les articles à sont réunis sous le titre De la pouvoir paternelle qui caractérise la suprématie du mari sur la femme dans le couple cf. Plus intéressant encore aurore le régime des oppositions au alliance art. Autorité du mari jouissance des droits civils. Le principe fondamental aurore énoncé art. Elles manifestent une air considérablement plus dure pour la amante que pour son mari.

Première partie. Idéologie et écritures du code civil à Camille Flammarion

Ces suggestions et recommandations sont incluses par le rapport du Comité, accompagnées, le cas échéant, des observations des Etats parties. Le Comité a adopté, à présent, 20 recommandations générales. Les rapports ultérieurs devraient être soumis quatre période après la date d'échéance du primordial rapport et devraient indiquer pleinement les obstacles rencontrés dans l'application de la Convention et les mesures adoptées sur les surmonter. De créer ou avec renforcer des mécanismes, institutions et dispositifs nationaux efficaces à un échelon ministériel élevé en les dotant des moyen, du mandat et des pouvoirs voulus pour : a Donner des annonce sur les incidences à l'égard des femmes de toutes les politiques gouvernementales; b Suivre de façon exhaustive la situation des femmes; c Aider à formuler de nouvelles politiques et à mettre effectivement en oeuvre des stratégies et des mesures tendant à placer un terme à la discrimination; 2. De prendre les mesures voulues sur assurer la diffusion de la Traité, des rapports présentés par les Etats parties conformément à l'article 18 alors des rapports du Comité dans la langue des Etats intéressés; 3. Avec s'assurer le concours du Secrétaire commun et du Département de l'information sur faire traduire la Convention et les rapports du Comité; 4. De donner compte dans leurs rapports initiaux, alors dans leurs rapports périodiques, de la suite qui aura été donnée à la présente recommandation.

Laisser un commentaire

(adresse strictement confidentielle)*

Back to top