Communication

Le consentement ce n'est pas simplement un oui ou un non

Son enquête montre que la vague Metoo n'a libéré ni les hommes ni les femmes de leurs silences ou de leurs malaises. En interrogeant une centaine d'hommes et de femmes, le sociologue Jean-Claude Kaufmann soulève la couette des couples Français hétérosexuels pour mesurer le degré de satisfaction et de liberté de chacun. Toutes et tous content. Toutes et tous consentant. Loin de là, car la question ne se résout pas sur ces simples formules. Il y a beaucoup de ni oui, ni non, et surtout de non-dits. Jean-Claude Kaufmann ne s'attendait pas à trouver un tel malaise et un tel refoulement de la parole dans les couples qui durent. Car ils durent, avec ou sans sexe, avec ou sans plaisir.

En vidéo un extrait du documentaire Sexe sans consentement

Avec ces entretiens, il sort un recueil Pas envie ce soir , dire ce mercredi 3 juin 1. Qu'en est-il dans le lit conjugal? Princesse Figaro. Jean-Claude Kaufmann. Pourquoi cela concerne davantage les femmes que les hommes? Les hommes sont beaucoup plus fréquemment à l'initiative et demandeurs. Quand les femmes n'ont pas envie, ce sont donc elles qui ont à révéler un non-consentement. Cette illusion les inviterait à se taire. La procréation était importante mais le plaisir, le soif féminin devait être minimisé.

En ce moment

Ensuite avoir fait un éloge du verge, prononcé le mot vulve au diminution fois, voilà que la youtubeuse Solange publie ces jours-ci une série d'entretiens sur l'intimité la plus intime avec 20 femmes Très intime , dire chez Payot , des récits lequel, espère-t-elle, changeront des vies. Voici pourquoi. Si on a parfois l'impression combien les autres s'envoient en l'air par la joie et l'allégresse trois croyance par jour, si les médias nous renvoient une image hyper stéréotypée alors léchée et épilée de la génitalité, libérée, épanouie et sans souci, voici que les témoignages ici livrés révèlent une réalité tout autre. Ce n'est pas facile pour personne et assurément, parfois les femmes sont aussi peine à l'aise avec leurs comportements, combien ce soit en matière de accord, de soumission, etc. Non seulement elles sont mal à l'aise, mais beaucoup se questionnent sur les normes alors modèles véhiculés:. Pour en arriver à ce constat, l'actrice, auteure et habituée des grandes questions existentielles est association pendant deux ans à la cas de femmes de 18 à 46 ans, de la quasi vierge à la ménopausée, pour leur poser une foule de questions taboues: du primordial je t'aime au dernier trip à trois, en passant par la déficit du point G, les préférences par matière de stimulation, le rapport au poil, au porno, sans oublier la délicate question du consentement.

Rencontrer des filles pour petite

Sexe libéré désir tabou

Unique discours courant visant à légitimer la prostitution tend à considérer celle-ci ainsi un droit à la liberté avec ses actes et un exemple avec la pluralité des conceptions du bon. Ces deux conceptions de la avilissement sont commodes pour le philosophe soit le citoyen qui cherche à séparer les relations sexuelles non problématiques des relations sexuelles exploitantes en se basant sur la rationalité et la idée de contrat. Réseau international francophone sur l'égalité des femmes et des individu dans le développement. Faire un cadeau. Communauté Devenir membre Se connecter. Demeurer identifié quelques jours. Expert-e-s en type Consulter l'annuaire S'inscrire.

Laisser un commentaire

(adresse strictement confidentielle)*

Back to top