Franc

Menu principal

Des femmes nous livrent leurs expériences sur des sites de rencontre Par Véronique Laurent, Samedi 25 mai - Temps de lecture : 0 minutes Teaser Elles ont surfé sur les sites de rencontre. Et puis elles ont quitté ce marché aux bestiaux. Elles racontent leurs expériences sur Meetic, Elite Dating et Tinder. Tinder lancé en est la deuxième application, après Netflix, non pas la plus téléchargée, mais pour laquelle les consommateurs ont le plus dépensé dans le monde en Selon son expérience, trois types de relations attendent en embuscade derrière les flopées de profils: stable, fusionnelle ou plan C, comprenez plan cul. La quinqua se situe elle-même à la marge du premier. Au début, toutes sont unanimes: ça gaze! La lune de miel ne durera pas longtemps.

Module actuel

Ton mode opératoire était alors simple, tromper ses victimes sur internet en utilisant un pseudonyme, puis, une fois la confiance établie, les rencontrer et sien extorquer insidieusement de l'argent. Il aurait ainsi demandé à l'une d'entre elles de se porter garante pour la location d'un appartement et l'aurait exciter à contracter plusieurs crédits bancaires à son nom. C'était mon cas, j'étais célibataire depuis un moment.

Vous êtes ici

Cependant le mouvement MeToo leur a apporté une occasion inespérée. Désormais, beaucoup d'applications jouent la carte du féminisme sur reconquérir les femmes. L'application vient d'ailleurs d'annoncer la mise en place d'un algorithme capable de détecter et avec bloquer les images inappropriées dans les discussions. A-t-on trouvé l'application idéale? Avec Pickable, créée enles femmes ne paient pas et ne s'inscrivent pas à proprement parler. Elles se contentent avec donner leur numéro de téléphone sur ensuite voir tous les profils d'hommes dans leur zone. Ainsi les femmes se dévoilent uniquement aux hommes qu'elles ont choisis.

Laisser un commentaire

(adresse strictement confidentielle)*

Back to top